L'enfant déficient mental

Ligne éditoriale de Centre de Recherche d’Edition et d’Applications psychologiques en Algérie

L'enfant déficient mental

de Misès Roger
Présentation de l’édition algérienne par : Kh. Ait Sidhoum : Directeur de CREAPSY, Psychanalyste – Membre de la Société Psychanalytique de Paris

La création récente de plusieurs centres de pédopsychiatrie en Algérie répond assurément à un besoin fondamental longtemps ignoré par les pouvoirs publics en Algérie. Espérons que l’effort sous-jacent à cette option soit soutenu et renforcé.

Or, le développement de la pédopsychiatrie, de part le monde, a toujours été largement animé par une conception psychodynamique du fonctionnement de la vie psychique, mouvement lui-même inséparable du développement de la psychanalyse. Ceci lui a permis d’échapper quelque peu à l’hégémonie de la perspective organiciste pure.

En France, ce courant a été animé par l’effort déployé, pendant de longues années, par S. Lebovici, R. Diatkine et R. Misès.

R. Misès a eu le mérite de s’attaquer au secteur par lequel la psychiatrie organiciste tentait de maintenir son hégémonie de la manière la plus sûre, en pédopsychiatrie, à savoir le domaine de l’arriération mentale. Le résultat est sans appel. R. Misès et son équipe de la fondation Vallée ont fait éclater le cadre classique et archaïque de l’arriération mentale et remis en cause la notion d’une débilité « simple », qui serait inamovible et réductible aux seuls facteurs héréditaires.

Comme il n’existe pas de formation psychanalytique dans notre pays, la question se pose sur la nature de la pratique pédopsychiatrique qui est amenée à se développer dans ces services récemment créés…En fait, la réponse s’impose d’emblée, c’est bien la pensée organiciste qui sévit, de manière généralisée, dans la pratique psychiatrique adulte, qui y sera, vraisemblablement, implantée et pratiquée. Et cela, à notre avis, sera lourd de dérapages, des dérapages qui – dans la mesure où ils vont affecter des entités encore en phase de développement – sont de nature à provoquer des drames que seule la lecture de « L’enfant défi mental » de R. Misès et de l’intégration des positions théoriques qui y sont développées peuvent permettre d’anticiper toute l’ampleur.

L’enfant déficient mental

Aussi, c’est donc logiquement que la collection Asirem a décidé de rendre accessible, en Algérie, l’ouvrage majeur de R. Misès « L’enfant déficient mental » en assurant sa publication par CREAPSY.

Le but de cette publication est clairement assumé, il s’agit de soutenir, à chaque fois que le psychisme humain est envisagé, la nécessité d’une analyse fonctionnelle comme préalable à toute intervention thérapeutique ou éducative. La nécessité d’une telle analyse est d’autant plus incontournable que nous avons à faire à un psychisme en développement. Or comprendre « comment ça fonctionne » suppose la prise en considération de toutes les régulations sous-jacentes à l’équilibre biopsychologique de tout être humain, à chaque moment de son existence. Ceci rend insoutenable toutes les options réductionnistes, à commencer par celles qui soutiennent la notion d’une débilité « simple », qui serait inamovible et réductible aux seuls facteurs héréditaires.

Cet ouvrage s’adresse donc aux psychologues, aux psychiatres, aux pédopsychiatres, mais aussi aux éducateurs et aux parents dont le quotidien est rendu insoutenable par la présence d’un handicap mental chez un de leurs enfants.

Appelez-nous au 023 24 12 82 / 0664 25 96 13 / 0698 41 04 81
ou par Email à creapsy13@gmail.com

Nous nous ferons un plaisir de vous donner toutes les informations que vous désirez